mercredi 9 juillet 2008

Du nouveau!

Mon stage en boulangerie a commencé vendredi (à 4h) au Grenier à Pain de Levallois (53 rue du Président Wilson pour ceux qui veulent goûter le pain aux 7 fruits secs ou la ficelle au chorizo).
Jour 1: une journée passionnante, beaucoup d'enthousiasme et de découvertes. Pur bonheur. Un patron (Damien) d'une compétence incroyable, jeune et dynamique. Rencontre avec l'apprentie de l'année écoulée, 25 ans, réorientée. Ca rassure!
Jour 2: Journée tout autant passionnante, je recommence beaucoup de choses de la veille et me dis "ah mince, en fait il faut faire ça tous les jours?!" (rassurez vous: non, cette boulangerie a 4 ou 5 pains du jour qui changent au cours de la semaine). Les boulettes commencent (oublier la levure dans le pain complet, ou d'autres bêtises du même ordre rattrapée par l'attentif Damien.
Jour 3: épuisée. Après n'avoir dormi que 3h, après avoir réalisé que le seul CAP où il reste de la place et à perpette. Petite baisse de moral. Le métier est vraiment difficile, physique. Dos en compote, impossible de soulever en l'air les sacs de farine de 25kg. Même sortir la pâte du gros pétrin, c'est dur. Pfouh. Est-ce que j'ai la carrure pour cette carrière apparemment masculine?
Jour 4: aucun problème de fatigue. Je me suis couchée à 22h la veille. Mon rythme change. Petit mal de nuque mais rien de plus. Je commence à savoir quoi faire de moi-même et à pouvoir prendre des initiatives. Très légère hausse de vitesse dans mon travail. Les choses commencent à être plaisantes quand on les manipule mieux ! Toujours super ambiance avec les vendeuses et le reste de l'équipe. Je n'avais pas fini à temps à la pause café-croissant donc je n'ai pu me sustenter que quand tout le monde avait repris le boulot (et quand le patron est arrivé, comme par hasard). Je découvre du côté pâtisserie un petit tabouret qui me permet de nettoyer les étagères et de brancher les pétrins des différentes tailles sans demander d'aide !
Je repars avec le pain complet et le figue-noisettes.

Ce matin maman est allée à Nanterre m'apporter le contrat d'apprentissage que je vais faire signer cet après-midi. En septembre, j'entre (à demi) dans la vie active.
Pfouh. Que de choses en très peu de temps !

1 commentaire:

Lucile a dit…

Je viens juste de reprendre contact avec ton site et là, surprise, je vois que tu te recovertis dans la boulangerie ! Féliciations !
J'ai hâte de goûter ton pain, enfin, si tu acceptes de m'y faire goûter !

Bisous Lucile