samedi 19 avril 2008

Voyage en Ecosse - Jour 1

Mon cours avec Harry s'achève, il est 18h. On range les affaires, on lavera les assiettes pleines de miettes de biscuits dans 4 jours, tant pis. Le sac est prêt, chaussures. La maman de Harry attend dehors en voiture, elle m'emmène gentiment. C'est partiiiiiiiiiiiiii pour le Grand Périple !!
Arrivée à Cannon Park pour prendre le Megabus. Il est 18h35.
...
Les paysages défilent, la vie, aussi.
Coucher de soleil sur les prés anglais - si verts.
21h--> Londres. J'ai faim. 21h30, Nic arrive enfin à me retrouver. Buffet de pizzas et de pâtes. 6000 calories. Qu'importe me dis-je, il faut bien tenir tout mon trajet de car ?
22h40, Nic rentre chez lui. Il me reste 1h05 à errer dans les couloirs de la gare routière, j'en profite pour appeler Matthieu d'une salle d'attente qui pue la pisse et où dorment deux ou trois clochards.
23h45, je monte dans le Megabus direction Dundee. Je vais au 2° étage du bus, et par miracle, trouve deux sièges libres, je vais peut-être pouvoir dormir, songe-je. Innocente ! Hahaha. Devant moi, une grosse Russe, sur deux sièges, qui parle à son gros Russe de mari, devant elle, 2 sièges aussi. Un type arrive et lui demande s'il peut se mettre à côté de lui, c'est qu'il a besoin d'être tout devant. Le gros Russe ment effrontément : "I'm waiting a friend", avec un moche accent. Alors le jeune vient se mettre à côté de moi; avant de trouver une autre place devant. A nouveau je suis tranquille. Mille et uns événements plus tard, le Russe a compris que le car était plein et a fini par s'asseoir près de sa femme. Le car démarre. Des gros punks rigolent jusqu'à 3h30 du matin. Allô maman bobo. Dormiiiiiiir.
Je dors 2h. A mon réveil, une lumière magnifique sur des paysages non moins splendides. Tout le monde dort, je cueille l'aube. Elle est rose. C'est beau, le Nord.
J'arrive à Dundee, bus à nouveau. Saint Andrews. Il est 11h30 du matin quand je retrouve Marie-Gabrielle. La journée commence. Décalée je le suis, une nuit a passé tout de même, c'est donc le jour 2.

2 commentaires:

Bucky, la Warwickette a dit…

Ah j'ai vraiment bien aimé ce récit! Bien écrit, sans prétentions, juste une plume..! Oh et dans l'article du dessus le "must i confess" est parfait!^^ (j'aime bien le mélange des langues!)
bisous

Isabelle a dit…

Meskina, je crois que personne n'arrivera jamais à dormir dans un bus de nuit... sauf dans le Magicobus, et peut-être au Japon, mais ça c'est toi qui peux le dire! (Un monsieur japonais nous affirmait dans une conférence il y a peu qu'au Japon, le métro et le train, c'est comme la maison et que les gens y dorment comme des bébés.)