jeudi 22 novembre 2007

Ecoeurée

Chers,
Suivre les actualités françaises fait vraiment mal au coeur... Particulièrement ce mouvement estudiantin absurde. Bloquer les facs et crier dans la rue, nouveau moyen d'expression probablement inefficace à présent, il a trop discrédité les jeunes. Mais pourquoi sont-ils toujours mécontents ? Nous sommes peut-être le seul pays "civilisé" à avoir une université aussi pitoyable, à suivre à 800, assis par terre et écrivant sur les genoux un professeur surcélèbre par ses publications, à ne pas pouvoir utiliser d'ordinateurs ou d'imprimantes sur notre lieu de travail, à avoir une administration grincheuse et ouverte 3h par jour, ... Eh bien que diable, acceptions la réforme. Et pourquoi les gens sont si choqués d'une sélection à la fac ? Il y en a toujours eu une : le bac. Maintenant que tout le monde l'a, la sélection est anéantie. Mais il fut un temps où c'était plus difficile de l'obtenir et donc plus difficile d'entrer à l'université. Aujourd'hui, nous avons un nouvel homme : "le premier année". Le premier année est un être étrange, admis à la fac, mais qui ne parvient jamais à passer le seuil de ladite 1ère année. C'est lui qui manifeste toujours (évidemment, tant qu'on peut reculer la date des partiels voire les annuler). C'est lui qui change sans cesse de filière : 1ère année d'histoire, de lettres, de géo... tant qu'on peut rester à ne rien faire aux frais du contribuable, pourquoi s'en priver, je vous le demande. Tout ça pour une loi votée il y a 3 mois, à l'époque où on n'allait pas manifester quand même, les vacances c'est plus drôle.
Mais imaginez un peu une Française en Erasmus à l'étranger (type moi), expliquant aux Anglais que les étudiants français bloquent l'université. L'étudiant anglais ne comprend pas (pas plus que l'Allemand ou le Hollandais : j'ai fait le test), ça lui semble totalement absurde ! Car lui respecte son université qui le lui rend bien : elle est un cadre agréable à l'étude ET à la vie. Quelle idée pour un étudant de ne pas étudier ! Alors pourquoi le cerveau français est différent ? Pourquoi réagit-il au moindre changement alors même qu'il réclame du changement et ne cesse de se plaindre de l'état des choses ? Décidément, l'Angleterre est plus agréable à vivre.
Je pense à vous, à vos heures de métro, à votre agacement, ...

J'ai probablement choqué la majorité de mes lecteurs. Mais je suis contre tout bloquage, j'ai besoin d'aller en cours (pire : j'aime ça) et je suis pour une université française qui redeviendrait prestigieuse. Je n'ai pas honte de mes opinions.

2 commentaires:

Marie! a dit…

Enfin quelqu'un qui pense comme moi... Quel plaisir après avoir été traitée d'égoïste et de décompléxée quant à mon choix de vote!
Pour ma part j'irai même plus loin dans la selection en faisant passer un test avant l'entrée à l'université pour savoir si la personne est apte ou non à entrer dans telle ou telle filière... Et pour que les non boursiers (comme moi) cessent de payer pour des "1ere années" à la recherche d'eux même.
Personellement, je ne suis pas faite pour un CAP garagiste ou peintre en bâtiment alors je n'ai pas fait ça, je suis meilleure en Anglais et en langues en général donc je me suis orientée vers la fac et non vers un CAP... Pourquoi quand on ne sait pas quoi faire de ses 10 doigts on va forcément à la fac??? Ba... pour ne rien faire de ses 10 doigts à part porter les banderoles des grévistes...

Coup de gueule contre cette société Française toujours en grève et jamais contente!
Pour le coup je fais grève...!!

Anonyme a dit…

Tu as bien raison, et si d'autres en faisait autant, nous n'en serions pas là.
YBA